Santé Préparation Equipement Niveaux de difficultéAssurances Sécurité

Santé

Avant le départ

Le meilleur moyen de passer de bonnes vacances est de les préparer avec soin : procéder aux vaccinations obligatoires, bien préparer sa trousse à pharmacie... Si vous êtes atteint d'une maladie grave, certaines précautions sont indispensables.

Pensez à souscrire une assurance

Quelle que soit la destination, BikooTrip vous recommande vivement de souscrire une assurance-voyage en annulation et en assistance. Vous prendrez soin de vérifier les clauses d’exclusion et les montants couverts. Les références (téléphone de la compagnie, n° du contrat) devront être facilement accessibles durant le voyage.

BikooTrip a prévu des formules d’assurances-voyages adaptées pour ses voyages.

En savoir +

Vaccins

La vaccination vous protège efficacement contre un grand nombre de maladies contagieuses.

Le site www.diplomatie.be renseigne les mesures sanitaires applicables dans le pays de destination. Vous penserez également à consulter votre médecin pour vérifier que vous êtes en ordre de vaccins avant le départ.

Bien préparer sa trousse à pharmacie

BikooTrip vous conseille d’emporter vos médicaments habituels qui peuvent parfois être introuvables dans les pharmacies locales ou exister sous un nom ou un dosage différents.

La liste-type ci-dessous est, bien sûr adaptable à la destination, à la durée et au style du voyage : le nombre de produits ne doit pas être fonction de la crainte du voyageur, mais des risques réels, et de l’absence ou de l’éloignement des possibilités de soins :

  • Médicaments contre la fièvre et la douleur (paracétamol, plutôt qu’aspirine).
  • Anti-diarrhéiques : pansements intestinaux et anti-sécrétoires.
  • Antispasmodiques.
  • Antiémétiques contre les vomissements.
  • Médicaments contre les brûlures d’estomac.
  • Traitement antiallergique et crème contre les démangeaisons.
  • Antibiotiques (type amoxicilline pour les affections ORL ou pulmonaires et quinolone pour les affections digestives ou urinaires).
  • Eventuellement, anti-inflammatoires.
  • Solution ou gel hydro-alcoolique pour le lavage des mains, protection efficace contre la propagation de nombreuses maladies infectieuses.
  • Un collyre.
  • Un antiseptique cutané.
  • Une pommade “apaisante” type *Biafine, en cas de brûlure solaire ou autre.
  • Des compresses, pansements et bandes.
  • Une pochette de sutures adhésives (*Stéri-strips), faciles à utiliser qui, le cas échéant, vous éviteront d’avoir à faire "recoudre" de petites plaies.
  • Une paire de ciseaux, une pince à épiler, un thermomètre frontal ou électronique.
  • Une bande de contention type Elastoplast.

Enfin, si cette liste concerne des produits que vous aurez heureusement peu l’occasion d’utiliser, n’oubliez jamais les produits antisolaires et les produits anti-moustiques.

N’emportez pas de médicaments sous des formes qui pourraient être altérées par la chaleur.

Le voyageur qui suit un traitement régulier veillera à l’avoir en quantité suffisante pour une durée dépassant la durée du voyage. Il sera prudent, en cas de traitement injectable de se munir de seringues stériles et d’une ordonnance rédigée en anglais ou, mieux, dans la langue parlée dans le pays de destination.

Vous êtes maintenant prêts à partir, vos vaccins sont faits, vérifiez encore une fois que vous n’avez rien oublié, ni dans la préparation de vos bagages, ni dans celle de vos documents (faites-en des photocopies que vous garderez sur vous plutôt que les originaux dans vos déplacements locaux).

Durant les trajets

Il est important de boire de l’eau abondamment durant les trajets en autocar pour compenser la sécheresse de l’air de l’habitacle. L’air conditionné est diffusé par des bouches orientables ; ne les dirigez pas directement sur vous (ni sur votre voisin); cela limitera les risques de rhino-pharyngite à l’arrivée.

La durée des trajets amplifie proportionnellement les problèmes de circulation veineuse ; il faut bouger les pieds, se lever, marcher le plus souvent possible et éviter de croiser ses jambes. Il est recommandé de porter des vêtements amples et des chaussures plutôt grandes si on veut pouvoir les remettre à l'arrivée ! Les personnes sujettes aux problèmes veineux veilleront (si elles ne le font déjà) à prendre un traitement veinotonique, voire porter pendant les trajets des bas de contention.

Le “mal du voyage” est de plus en plus rare. Il est favorisé par la fatigue, la longueur du trajet et le manque de sommeil. En cas de nausées ou de vomissements, utilisez un médicament antispasmodique plutôt que certains produits souvent conseillés dans le mal des transports qui peuvent entraîner une somnolence pas toujours souhaitable.

Les trajets sont “non-fumeurs” mais des arrêts fréquents sont prévus pour les passagers dépendant au tabac.

Pendant votre séjour

L’euphorie de votre arrivée à destination ne doit pas vous faire oublier que c’est dans les premiers jours de votre voyage que vous serez le plus exposé aux risques d’acclimatation : adaptation à la chaleur (ou au froid), au soleil, à l’altitude et surtout à l’alimentation locale.

Alimentation

La nourriture et les boissons peuvent être contaminées par des bactéries, des virus ou des parasites qui peuvent causer diverses maladies.

La tourista est particulièrement fréquente chez les voyageurs et disparaît généralement d’elle-même. Mais il est parfois possible de contracter des infections plus graves comme la dysenterie ou la fièvre typhoïde.

Se laver régulièrement les mains est la première des règles d’hygiène. La seconde est d’éviter les aliments crûs ou froids (ou refroidis).

L’eau minérale ou les boissons gazeuses (en bouteille capsulée, décapsulée devant vous) sont toujours préférables.

Si l'eau est souvent l'objet de toutes les méfiances, la tourista trouve son origine dans les œufs insuffisamment cuits, le lait non pasteurisé ou non bouilli, les glaces, les viandes et poissons trop peut cuits. Les buffets, aussi appétissants soient-ils, sont souvent préparés et installés trop longtemps avant d'être consommés. Enfin, une rupture de la chaîne du froid dans le transport ou la conservation des aliments peut être une source non prévisible de contamination.

Si, ce qui est fréquent, on n’a pas réussi à l’éviter, cette gastro-entérite devra être traitée :

  • les médicaments dits “anti-sécrétoires” (*Imodium, *Arestal, *Tiorfan); il faut ne pas prolonger le traitement plus de 24 heures (risques de blocages intestinaux douloureux et durables).
  • un pansement intestinal (*Smecta, *Actapulgite). En y ajoutant des boissons abondantes (thé, infusions, Coca-Cola ou Pepsi-Cola, ou sels de réhydratation oral, type sachets de l'OMS), destinées à compenser les pertes liquidiennes.
  • En cas de fièvre, il faudra recourir à l’antibiotique conseillé par votre médecin avant le voyage (Azithromycine ou de la famille des quinolones).

Lorsque la tourista perdure après 2 ou 3 jours d’automédication, on prendra soin de consulter un médecin sans tarder.

En savoir +

Protection contre les moustiques

La protection contre les moustiques consiste en une combinaison de mesures préventives.

Les insecticides (aérosols, diffuseurs électriques, tortillons fumigènes) combinent efficacité et non-toxicité pour l’homme et les animaux de son entourage.

On recommandera aussi aux voyageurs de porter des vêtements couvrants. Il n’est pas toujours possible de suivre ce conseil par temps chaud ou caniculaire. Il faudra alors imprégner chemises, tee-shirts et pantalons par pulvérisation ou par trempage d’insecticide vestimentaire (à base de perméthrine et de ses dérivés) qui résistent pendant plusieurs semaines à plusieurs lavages.

Les répulsifs cutanés repoussent les moustiques sans les tuer contrairement aux insecticides. Leur efficacité, expérimentée plus comme des cosmétiques que comme des produits pharmaceutiques, n’est pas toujours évidente en pratique. L’application doit être répétée dans la journée.

Soleil

Quand la lumière du soleil est plus intense, la peau peut brûler même par temps nuageux et à travers des vêtements fins ou lorsque l’on nage. Les coups de soleil font vieillir la peau plus rapidement et augmentent le risque de cancer cutané. Les enfants atteints de coups de soleil courent d’ailleurs surtout un risque accru de développer un cancer de la peau plus tard.

Il faut se rappeler que le bronzage de la peau n’est pas un signe de bonne santé mais celui de dommages causés par le soleil.??Il doit donc s’en méfier même si le ciel est nuageux mais aussi si l’air est plus “pur”. L’exposition devra donc être très graduelle en appliquant des produits solaires à haut indice de protection.

On se méfiera, surtout chez le jeune enfant et le sujet âgé, des risques d’insolation (maux de tête, rougeur du visage, accélération de la respiration) : urgence à trouver une zone d’ombre, à faire boire et à humidifier la tête et la nuque.

A votre retour

Toute fatigue, toute fièvre, toute diarrhée, toute éruption cutanée, toute fatigue inexpliquée, en fait tout problème de santé survenant dans les semaines, voire dans les mois qui suivent, devront vous faire consulter votre médecin, en n’oubliant pas de lui préciser où et quand vous avez voyagé.

Souhaitons que son diagnostic ne soit que celui d’un “blues du retour”, classique “déprime” d’après voyage, dont le plus efficace des remèdes est sans doute de repartir dès que possible !

Préparation

Grâce à l’assistance électrique, pas besoin d’être un pro pour suivre le groupe ! Vous pédalez à votre rythme et le moteur vous donne l’assistance nécessaire pour pédaler sans forcer, que ce soit dans une côte, sur un faux-plat ou à plat. Dès lors, une grande préparation physique n’est pas spécialement nécessaire. Néanmoins, pratiquer une activité physique régulière est le meilleur moyen de garder la forme.

Vous choisirez le voyage qui vous convient selon son niveau de difficulté :

-          Facile : accessible à tous, sans grande difficulté.

-          Moyen : en majorité accessible à tous avec parfois des chemins un peu plus vallonnés ou une distance un peu plus longue 

-          Difficile : un relief plus vallonné ou un parcours plus long. 

Equipement

Dans votre valise, vous n’oublierez pas de prévoir un couvre-chef, des lunettes de protection solaire et une crème de haute protection. A vélo, on ne ressent pas tout de suite les effets négatifs d’une exposition continue au soleil. Comme le dit l’adage, il vaudra mieux prévenir que guérir.

Les chaussures

Pensez à vous munir de chaussures adaptées à la pratique du vélo. Prenez-les un peu plus grande parce que vos pieds auront tendance à gonfler durant l'effort. Ne prenez surtout pas une pointure trop petite car vos chaussures deviendraient très vite inconfortables. Les dames éviteront les chaussures à talons.

Les vêtements

Optez pour des vêtements adaptés à la pratique du vélo, soit cuissard renforcé au niveau de l’assise et tee-shirt respirant. Indispensable aussi, une veste imperméable en cas de pluie et une sous-couche chaude pour contrer la fraîcheur du petit matin.

Le sac de voyage

Vos bagages seront acheminés par l’autocar. Votre valise ne peut dépasser 20kg et doit respecter les dimensions standard, à savoir 80 x 50 x 27 cm. Vous pouvez également emporter un seul bagage à main. Veillez à compléter et placer l’étiquette-bagages sur vos sacs et valises.

Nos vélos sont équipés de 2 sacoches fixées sur le porte-bagages. D’une contenance de 18 litres chacune, vous pourrez y mettre tout ce dont vous aurez besoin pendant la balade à vélo : votre pique-nique, vos en-cas, votre gourde (non fournie), vos vêtements… Gardez à l’esprit que vous êtes responsables de vos effets personnels pendant les arrêts. Un petit sac à dos peut dès lors être utile lors des visites.

Le vélo

Toutes nos balades et voyages incluent la mise à disposition d'un vélo électrique mais vous pouvez aussi prendre votre propre vélo à certaines conditions :

  • Votre vélo doit être un vélo à assistance électrique uniquement.
  • Votre vélo doit être en en ordre de fonctionnement.
  • L'embarquement est possible UNIQUEMENT au départ de Barchon. Vous veillerez à vous présenter 15 minutes à l’avance avec le vélo prêt à être chargé dans la remorque.
  • BikooTrip décline toute responsabilité en cas de dégâts occasionnés à votre vélo dans le cadre du transport.

Niveaux de difficulté

Nos vélos BikooTrip disposent d’une assistance électrique au pédalage. Le moteur complète vos efforts et vous épargne toute difficulté. La pratique du vélo électrique est donc par définition accessible à tous (voir Modes d’assistance).

Toutefois, pour que chacun trouve son bonheur, nous vous avons défini 3 niveaux de difficulté :

  • Facile : accessible à tous, sans grande difficulté
  • Moyen : en majorité accessible à tous avec parfois des chemins un peu plus vallonnés ou une distance un peu plus longue 
  • Difficile : un relief plus vallonné et/ou un parcours plus long.

Assurances

Par les temps qui courent, il est de plus en plus difficile d’être certain que votre voyage aura bien lieu. Plus que jamais, pour réserver et voyager l’esprit tranquille, nous vous recommandons de souscrire une assurance-voyage. D’autant que les couvertures offertes par votre mutuelle ou votre carte de crédit sont souvent très limitées. Souscrire une assurance-voyages est donc vivement recommandé.

En partenariat avec Protections/Touring, BikooTrip vous propose deux formules :

  • Annulation seule
  • Annulation + Assistance

Assurance annulation

En souscrivant notre formule annulation, vous avez la garantie d’être remboursé en totalité notamment en cas de maladie (y compris Covid-19), de test PCR positif dans les 72h avant le départ, de complications graves et inattendues pendant la grossesse, de licenciement ou suppression d’un congé.

Si votre destination passe en zone déconseillée avant votre départ et vous impose une quarantaine à l’arrivée, BikooTrip annule et rembourse votre voyage même si vous n’avez pas souscrit d’assurance. Le risque de voyager dans ces conditions est donc écarté.

Prix : 6% du montant total du voyage

Assurance SuperLéo (annulation + assistance)

Afin de partir en toute sérénité, nous avons créé la formule SuperLéo qui vous offre un combiné de garanties complètes avant, pendant et après votre voyage. Elle comprend des garanties telles que l'annulation, les bagages, les frais médicaux sur place, le rapatriement ou le retour anticipé.

Prix : 9€ par personne par jour.

Sécurité

A bord de l’autocar

Nos autocars possèdent des ceintures de sécurité et les passagers doivent les utiliser. La ceinture permet de sauver des milliers de vie chaque année.

Vous veillerez à bien ranger vos différents bagages dans les endroits dédiés et ne garder que vos effets les plus importantes sur vous ou dans le filet de rangement sous la tablette. En cas d’accident, les bagages mal rangés peuvent devenir des projectiles dangereux pour tous les passagers.

Eviter au maximum de vous déplacer dans le car lorsque celui-ci est en mouvement. En cas de secousse, vous pourriez facilement perdre l’équilibre, vous blesser ou blesser d’autres passagers. Ne vous lever qu’en cas d’urgence ou quand le bus est à l’arrêt.

Pour des raisons évidentes de sécurité, sauf cas d’urgence, vous éviterez de parler au conducteur. Il doit rester concentré sur sa conduite.

Veillez à laisser accessibles les issues de secours, notamment les portes de l’autocar.

Si vous voyagez avec des enfants, pensez à emmener des jouets, livres, consoles pour les occuper, et évitez qu’ils dérangent les autres passagers ainsi que le chauffeur.

Dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, nous avons pris des dispositions sanitaires à bord des autocars pour la sécurité de tous :

  • Se désinfecter à chaque fois les mains avant de monter à bord
  • Porter (dès 12 ans) un masque buccal personnel.
  • Garder sa place pendant le voyage
  • Utiliser seulement la porte arrière du véhicule
  • La toilette n'est pas accessible
  • Eviter les contacts pour monter et descendre à bord
  • L'autocar est désinfecté aussi pendant les arrêts
  • L'autocar est aéré au maximum avec de l'air frais extérieur
  • Les bagages sont chargés et déchargés de façon sécurisée
  • Les gestes barrières restent d’application (garder la distance, se laver les mains régulièrement…)

A vélo

Pour votre sécurité et celle des personnes qui partagent la route avec vous, il est important de respecter certaines règles. Votre guide BikooTrip les rappellera avant chaque balade lors d’un petit briefing.

Le cycliste doit suivre les prescriptions du code de la route et les règles de circulation. Tout comme un automobiliste, le cycliste doit pouvoir maîtriser son véhicule, respecter les passages pour piétons, les feux rouges, les panneaux de signalisation.

Code de la route du cycliste

Le port du casque n’est pas obligatoire au-delà de 12 ans. Néanmoins, il est vivement conseiller d’en porter un. Nous, chez BikooTrip, nous souhaitons vraiment que vous en portiez un, pour votre propre sécurité !

Pour des raisons d’hygiène et d’ajustement, nous vous conseillons d’amener votre propre casque si vous en possédez un. Si vous n’en possédez pas, nous pouvons en mettre un à votre disposition (sur demande uniquement).

Lors des arrêts, chacun doit veiller à verrouiller le cadenas de son vélo et ne pas laisser d’objet de valeur dans les sacoches. Chacun est responsable de son vélo et de ses effets personnels.

Veillez à surveiller le niveau de votre batterie. Si celui-ci est trop bas, faites-le savoir à votre guide. Celui-ci emporte toujours des batteries de réserve.

Notre guide emporte toujours avec lui un kit de réparation pour les éventuels petits soucis en cours de route mais également une trousse de secours.

Qui plus est, notre autocar avec la remorque et 1 ou 2 vélos de rechange ne sera jamais bien loin afin d’assister le groupe en cas de besoin.

Contactez-nous

Contact